Fredericton / Nouvelles / Hotel de ville

Le Conseil demande la rédaction d’un arrêté sur les véhicules de location

Un arrêté qui marque une nouvelle étape dans la révision du service de taxi de la ville

Dans le cadre de la révision des services de taxi de la Ville, le conseil municipal a demandé à son personnel de préparer un projet d’arrêté sur l’immatriculation et la réglementation des véhicules de location dans la Ville de Fredericton.

« Le conseil municipal a entendu des résidents dire qu’ils aimeraient que la Ville explore le potentiel du covoiturage comme moyen de déplacement, déclare le conseiller Kevin Darrah, président du Comité des transports de Fredericton. Nous sommes heureux de dire que nous passons à l’étape de l’élaboration d’un arrêt en la matière. »

La mise au point d’un arrêté est obligatoire pour qu’une entreprise de covoiturage puisse exercer des activités dans la ville. Bien que les taxis et les sociétés de covoiturage assurent tous deux un transport à but lucratif, leurs modèles d’affaires sont différents et doivent donc être réglementés différemment.

Les taxis peuvent être hélés dans la rue, réservés par téléphone, envoyés par radio, attendre les passagers aux stations de taxi et accepter plusieurs modes de paiement, y compris les espèces. Les services de covoiturage, de leur côté, mettent les passagers en contact avec des véhicules au moyen d’une plateforme électronique. Ce genre d’application permet l’identification du conducteur, du véhicule et du numéro de plaque, un système d’évaluation du conducteur et accepte les paiements exclusivement par moyen électronique.

Selon les résultats de l’enquête sur les services de taxi de mai 2019, une majorité écrasante du public (92,43 %) a indiqué qu’il utiliserait une telle application pour réserver un taxi, pour savoir qui conduit la voiture, où se trouve le véhicule et combien de temps il lui reste avant d’arriver.

L’enquête a également indiqué que deux tiers du public (66,77 %) ont utilisé un service de covoiturage dans une autre ville. Quand on leur a demandé s’ils utiliseraient un service de covoiturage s’il en existait un à Fredericton, huit répondants sur dix (83 %) ont répondu par l’affirmative.

Soucieuse de prendre en compte les préoccupations de la population, qui se disait insatisfaite de la prise en main de ses besoins, la Ville a lancé un examen des services de taxi. Début 2018, des rencontres ont rassemblé des entreprises locales, des commerçants et des compagnies de taxi. 

De plus, après des recherches connexes et un sondage public menés au cours de 2019, des recommandations ont été présentées au conseil municipal en novembre 2019. Figuraient au nombre de ces recommandations des dispositions relatives à un système de compteurs et un arrêté sur la location et le covoiturage de véhicules. Le projet d’arrêté devrait être présenté au conseil municipal le mois prochain.